Femmes et TICs pour le développement agricole

Marthe Montcho est une jeune béninoise, diplômée, elle a à son actif une Maitrise professionnelle en socio-anthropologie. Titulaire d’un Master en Sciences Animales / Élevage des animaux, elle est actuellement en formation à l’École doctorale de la Faculté des Sciences Agronomiques de l’Université d’Abomey-Calavi au Bénin.

Sa particularité à la différence de ce qu’on peut voir chez beaucoup des jeunes de son âge, elle est plutôt passionnée de l’agriculture, de l’élevage. Optimiste, elle dit « voir le verre à moitié plein et non à moitié vide ». C’est précisément cet optimisme qui la maintient dans la ferme conviction qu’il est toujours possible en Afrique d’atteindre le développement agricole, d’éliminer la faim.

Je la connaissais déjà personnellement en 2013 à grâce à son blog célèbre l’agriculture au féminin.

Nous participions alors tous au concours YoBloCo, le prix du meilleur blog en agriculture organisé par le CTA, qu’elle a remporté. Mais pour moi tout cela se limitait seulement sur Internet. ET mon regard l’a croisé la semaine dernière à InnovAfrica 2014 à Lomé au Togo, ce fut une grande satisfaction.

Marthe_Montcho

Nous avions passé de longs moments à parler de l’innovation, de l’agriculture et de la jeunesse africaine. De loin je n’avais jamais imaginé le souci de cette jeune blogueuse du Bénin, engagée pour l’innovation dans le secteur agricole, de voir la jeunesse africaine inventer le bonheur tant recherché. Elle déplore à volonté le laisser-aller et le laxisme chez beaucoup de jeunes. « C’est une chance quand on est conscient et responsable » me disait-elle.

« En donnant aux jeunes Africains l’opportunité d’exprimer leurs talents, de mettre leurs innovations au service du développement de leur pays et de l’Afrique dans tous les domaines qui utilisent les technologies, il y aura une révolution dans le secteur agricole. Il y aura une pleine sécurité alimentaire en Afrique, le jour où les applications technologiques seront couramment utilisées dans l’agrobusiness ». Il s’agit ici d’une démonstration de son engagement pour la sécurité alimentaire, l’autonomisation des femmes et des jeunes à travers l’agro business.

Marthe insiste « Les femmes et les TICs soutiennent le développement agricole ». D’autant plus qu’elle coordonne l’organisation des femmes agricultrices du Bénin (Bénin Agri Women), elle pense que les technologies permettront de booster le développement agricole. C’est pour accomplir ces vœux qu’elle travaille avec les femmes de son pays, en leur donnant des formations, des appuis et conseils pour l’amélioration de leurs activités agricoles.

Quand elle est dans son pays, Marthe peut passer quatre jours au cours de la semaine à la campagne. Forte de cette expérience, elle affirme : « il n’est plus question de continuer à écarter les femmes de l’usage des technologies car contrairement aux pratiques d’autrefois, elles contribuent aujourd’hui mieux à la technologie et à l’innovation. Les Technologies de l’Information et de la Communication par exemple constituent un atout pour les femmes, pour développer leurs activités agricoles et d’assurer la sécurité alimentaire. »

Loin de le savoir elle-même, Marthe est plus qu’une simple blogueuse passionnée de l’agriculture, du développement rural et de l’amélioration des conditions de la femme rurale ; en me rappelant cette phrase que je tiens d’elle : « la femme rurale est souvent génératrice du revenu familial et peut augmenter considérablement son niveau de production agricole si elle a accès aux facteurs de production agricoles. Elle est tout simplement le moteur du développement agricole et rural. » Marthe MONTCHO est une vraie militante pour le développement de l’agriculture en Afrique et défenseure de la cause des femmes rurales.

 

À propos de l'auteur

Ex-Stagiaire Scientiste de la NASA | Spécialiste Gestion de Risque & Catastrophe | Nerd de la donnée & Tehnologie Spatiale | Futuriste | Résilience | Analyste de données | Télédétection & Système d'Information Géographique | Passionné du journalisme de données & du #Jazz.

Archives par auteur

8 Commentaires

  1. Pour moi il est clair que la pleine utilisation des applications technologies dans l’agriculture boostera le developpement agricole et fera de nos pays des puissances agricoles. Nous deviendrons des distributeurs et importateurs de produits agricoles et denrées alimentaires . Bientôt la fin de l’exportation à outrances des denrées alimentaires vers mon pays.

    1. Bien évidement Marthe, la technologie est une chance pour l’agriculture. Il appartient à la jeunesse africaine de relever le défi, en établissant un pont entre la technologie et l’agriculture. Personnellement je pense que la technologie doit être introduite dans l’agriculture au même titre que les intrants. Merci de ton engagement, notre engagement commune…

  2. Bonne nouvelle,

    C’était une surprise pour moi aussi, il y a quelques jours lorsque je l’ai rencontrée à InnovAfrica de savoir le potentiel qu’elle regorge . Aujourd’hui, je crois en elle et je sais que les jours, les années, les décennies à venir, la révéleront aux yeux du monde pour tout ce qu’elle fait déjà et fera encore pour le développement de l’agriculture en Afrique en général et celui particulier de la femme africaine par l’agriculture.

    1. Tu dis vrai Hermann, comme je l’avais mentionné, Marthe MONTCHO est une vraie militante pour le développement de l’agriculture en Afrique et défenseure de la cause des femmes rurales. Je ne doute pas une seule seconde qu’elle fera davantage. Et nous avons tous le devoir de rester ensemble pour soutenir cet engagement qui est aussi le mien. Merci encore.

  3. BONJOUR,
    En tant que passionnée du Community Management appliqué à l’agriculture sur les réseaux sociaux, via la page facebook « j’aime mon agriculture » au Cameroun, je confirme la thèse de l’apport des Nouvelles Technologies au Développement de l’Agriculture. En effet, Marthe a raison. Merci pour ce combat. Nous espérons, mobiliser ensemble les outils permettant la dynamisation du marché agricole en Afrique pour booster l’agriculture. Je me projette vers une agriculture Digitale où l’agriculteur partage ses expériences et ses projets à travers les réseaux sociaux. Je me joins à ce combat et halte à la maitrise de l’outil informatique par les Africains, afin qu’ils puissent être de parfaits AGRINAUTES. MERCI à tous les participants qui ont laissé les commentaires. Je les invite à plus d’activisme.

    1. Mireille, merci beaucoup pour ton intérêt particulier pour l’Agriculture 2.0 et pour le combat que tu mènent déjà. Comme tu sais, il est impératif de redéfinir le contexte de l’agriculture africaine à l’ère des TICs, si nous voulons assurer une sécurité alimentaire pérenne, et être compétitifs sur le marché mondiale. Bien venu à bord de mon petit blog, la lutte continue et c’est ensemble que nous gagnerons le pari.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.