Les maîtres du sable

Ce billet vient en introduction à la nouvelle catégorie Landart sur ce blog. Celle relative au Land art, une branche de l’art contemporain dont les matières premières et le cadre sont liés à la nature elle-même. Il s’agit bien souvent de sable, de pierres, de bois, de l’eau entre autres. De fait certains l’appellent tout simplement art environnemental.

Puisque c’est de l’art, dont il s’agit, nous irons à l’essentiel pour découvrir et livrer la beauté du génie. Si je ne me trompe l’art, c’est aussi et avant tout la capacité d’être ou de faire léger pour inspirer la profondeur. Très bien. Nous irons à Gorée. Une petite île au large de Dakar. Gorée est un ancien comptoir français pendant le commerce des esclaves. Aujourd’hui son économie est essentiellement touristique, mais aussi artistique. Ses artistes n’y vivent pas de sable, mais du revenu des œuvres d’art réalisées avec du sable.

Land_Art_Sables_Couleurs-e1440208958819

Souvenirs. Nous étions en 2013. Dans les courants du ProjetEOF. J’étais à Dakar, puis une visite à Gorée avec mes amis. Là, j’avais découvert des artistes que je nommerai plus tard les maîtres du sable. De véritables génies de sable. C’est impressionnant de voir ces jeunes habitants de l’île à l’œuvre. Pour faire leurs travaux, ils collectionnent des sables de différentes couleurs un peu partout en Afrique de l’Ouest. Puis, ils en font des œuvres d’art impressionnantes, dont j’ai toujours le souvenir gravé dans mon esprit. On pouvait remarquer des sables de différentes couleurs entre blanc, noir, vert, café, marron, rouge ou rose. Leurs origines : ils sont collectés depuis des déserts, volcans ou plages. Et chaque couleur selon l’origine du sable avait une signification particulière.

Il y a chez ces artistes de la spontanéité, comme quelque chose d’intuitif. Je me souviens comme si c’était encore hier. Sur une table, j’ai vu se dérouler devant mes yeux un bout de sac de riz. Une main tournoyait au-dessus l’aspergeant de sable. De différentes couleurs bien sûr. Ensuite c’était fini. C’est seulement à partir de ce moment que vos yeux s’ouvrent et que votre esprit se rend compte de ce qui vient de se passer. Si vous pouviez regarder d’un œil nouveau l’image à la Une, vous comprendriez.

Land_Art_Sable_Goree_Demo

Aux sables, ces jeunes artistes ajoutaient selon le besoin d’autres substances notamment de la colle ou de la gomme. Pour vous permettre d’être dans le bain de cet univers artistique unique, j’ai trouvé pour vous cette vidéo postée sur Youtube. Il s’agit d’une belle démonstration de la fabrication des œuvres d’art avec du sable à Gorée. Maintenant s’il vous arrive d’aller voir ces artistes hors du commun, gardez-vous de poser des questions du genre : « Comment est-il possible de vivre de sable ? » Entre nous, ces génies sont bien des humains dont j’admire toujours la très grande humanité. Bonne re – découverte.

The following two tabs change content below.
Militant écologique, journaliste environnementaliste et en agriculture au Messager, Richard Komlan Folly est cofondateur de la communauté OpenStreetMap Togo. Ses centres d’intérêt sont le développement durable, la communication et les Technologies de l’Information et de la Communication.

À propos de l'auteur

Militant écologique, journaliste environnementaliste et en agriculture au Messager, Richard Komlan Folly est cofondateur de la communauté OpenStreetMap Togo. Ses centres d’intérêt sont le développement durable, la communication et les Technologies de l’Information et de la Communication.

Archives par auteur

4 Commentaires

  1. De remarquables créateurs ceux-là, vraiment remarquables. J’ai eu l’occasion de les visiter il y a peu.
    En fait, plus j’y pense et plus je me dis que c’est Gorée toute entière qui est dédiée à l’art, elle en est truffée du débarcadère à ses pieds jusqu’aux canons qui la surplombent…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *